Comment se préparer à une liposuccion

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

L’Association américaine des chirurgiens plasticiens recommande aux patients de passer une série d’examens physiques avant l’opération de liposuccion. L’objectif de ces examens est de déterminer si le patient est en assez bonne santé pour subir l’intervention et d’écarter tout problème médical sous-jacent qui pourrait compliquer l’opération. Il est extrêmement important que le patient discute en détail de tous ses problèmes de santé, y compris de l’utilisation de médicaments sur ordonnance ou en vente libre, et/ou de remèdes à base de plantes qu’il utilise actuellement. En fournissant au médecin un historique médical détaillé, le patient et le chirurgien pourront mieux comprendre quels sont les facteurs de risque spécifiques.

Une fois qu’un patient a décidé de recourir à la liposuccion en Tunisie, il doit se voir présenter toutes les options disponibles. Celles-ci comprennent la liposuccion traditionnelle, la liposuccion tumescente (une procédure qui entraîne moins de pertes de sang et d’autres complications), ainsi que différents choix d’anesthésie. Un médecin réputé informera le patient de la durée de l’intervention, du nombre d’incisions, de la quantité et de la gravité probables des cicatrices et de la durée de la convalescence.

Le chirurgien délimitera les zones à traiter à l’aide d’un marqueur. Après l’administration de l’anesthésie et son effet, le médecin pratique une petite incision dans la peau. Un tube d’acier creux est ensuite inséré et un vide est utilisé pour aspirer les tissus graisseux. Étant donné qu’une grande quantité de liquide est perdue lors de cette intervention, il est nécessaire que le patient soit placé sous perfusion pour remplacer les liquides diminués et éviter la déshydratation.

Afin de réduire la douleur et l’inconfort, le patient recevra une anesthésie locale ou générale. Si le chirurgien utilise la technique tumescente, le liquide utilisé pour favoriser le gonflement des poches de graisse peut être la seule méthode d’anesthésie. La sédation intraveineuse, le blocage épidural et l’anesthésie générale sont les méthodes de réduction de la douleur les plus courantes. La liposuccion étant une intervention chirurgicale, la pression artérielle, le pouls et le taux d’oxygène du patient seront étroitement surveillés.

Les médecins recommandent que le jour où l’intervention doit être pratiquée, le patient se fasse conduire à l’hôpital ou au cabinet du médecin. À moins d’être pratiquée en ambulatoire (pour les petites opérations de liposuccion), toute intervention chirurgicale nécessite un séjour à l’hôpital. Il est donc important de préparer un sac contenant tout ce dont le patient aura besoin pendant son séjour. Même si l’intervention est réalisée en ambulatoire, le patient sera probablement trop fatigué, mal à l’aise ou groggy pour rentrer seul chez lui.

En fonction de la quantité de graisse retirée et de l’emplacement physique de l’intervention, le patient peut être en mesure de quitter l’hôpital en quelques heures, bien que certains aient besoin d’une nuit ou plus d’hospitalisation. Le temps de récupération doit être discuté avant la liposuccion afin que le patient ait une idée réaliste du moment où il pourra reprendre son travail ou d’autres activités normales.

Visitez le site : https://www.liposuccion-tunisie.fr/ pour avoir toutes les informations sur la chirurgie de liposuccion en Tunisie, notre chirurgien vous propose un devis gratuit avec un prix pas cher.

jacques

jacques

Leave a Replay

Inscrivez-vous à notre newsletter